Gale et pseudo gale

La gale déplumante et la pseudo gale du pigeon sont provoquées par des parasites externes.Ces 2 maladies sont lentement contagieuses et s'étendent "en tâche d'huile" à un nombre de plus en plus grand de pigeons, sur 2 ou 3 années.

La gale vraie est due à un acarien spécifique au pigeon. Il est responsable d'une perte de plume au niveau du jabot qui peut s'étendre derrière la nuque et le dessus des ailes. Le parasite vit dans la peau et provoque des démangeaisons. Les plumes tombent complètement.

 

 

 

 

 

 

La pseudo gale est due à l'acarien Falculifer qui provoque des cassures des plumes tectrices à 1 ou 2 mm de la peau. Le parasite vit sur les plumes, le long du rachis. Il est également responsable de lésions des rémiges dites en " piqure de machine à coudre ". La maladie apparaît principalement au printemps et en été. Elle semble disparaître en automne et en hiver. Mais, en l'absence de traitement, elle réapparaît le printemps suivant.

Les traces sur les rémiges dites "en piqure de machine à coudre " sont provoquées par un parasite externe l'acarien Falculifer rostratus. Ce parasite est également responsable de coupure des barbules comme avec une paire de ciseaux. Parfois, il colonise également les plumes tectrices qui se déforment (elles frisottent ou elles cassent); c'est la pseudo gale. Bien entendu, les plumes abîmées ne peuvent se régénérer. Il faut attendre la mue suivante pour observer une amélioration.

Ce sont des maladies fréquentes dont il est parfois difficile de se débarrasser et ce, d'autant plus que les pigeons se recontaminent dans les paniers de concours, d'exposition. Même dans sa localisation externe, le parasite, visible le long du rachis de la plume, est difficile à éliminer. De plus, une partie du cycle de ce parasite se déroule à l'intérieur du pigeon en particulier en saison froide.

Les traitements, pour être efficaces, doivent être renouvelés tous les 15 jours. Des traitements à base d'avermectine sont utilisés sous diverses formes (injectable, orale, per cutanée). Ce traitement suffit pour guérir la gale. Pour soigner la pseudo gale, et l'acariose des rémiges il doit être associé à la pulvérisation d'un spray acaricide. Quelques jours après le traitement des pigeons, le colombier est pulvérisé entièrement à l'aide d'un insecticide ORNICLEAN. De plus, pour couper le cycle des parasites, les plumes muées doivent être ramassées très régulièrement. L'idéal est d'utiliser un aspirateur.

Les plumes cassées ne repoussent pas avant la mue d'été. Par contre, le traitement doit permettre d'éviter l'extension des zones dénudées au cours de la saison. Ce n'est que l'année qui suit le traitement que l'on peut juger de l'amélioration de l'état sanitaire de la colonie. Il est judicieux de noter le numéro des bagues des pigeons atteints pour voir s'ils se sont bien guéris l'année suivante.